Alberto Sartoris
Ou la quatrième dimension de l'architecture
06/06/2014 - 07/09/2014

Co-fondateur avec Rietveld et Le Corbusier des Congrès internationaux d’architecture moderne (CIAM), promoteur du mouvement moderne, théoricien et architecte, Alberto Sartoris est surtout connu pour ses axonométries qu’il éditera en magnifiques sérigraphies. Elles sont présentées à la Villa «Le Lac» avec les plans de sa «Maison Minimale», des maquettes et des photographies, ainsi qu'un fauteuil exécuté en deux exemplaires en 1990, autorisé et visé par Alberto Sartoris. «Des architectures de papier» – c’est ainsi qu’Alberto Sartoris nomme ses nombreux projets non-réalisés. Non-réalisés dans la pierre mais transcendés en mode graphique. En effet, ses projections axonométriques sérigraphiées deviennent des oeuvres d’art où les frontières entre peinture et architecture s’estompent. Sartoris a toutefois plusieurs réalisations à son actif, et particulièrement dans la région lémanique : le Motel des Blonnaisses à Cully (actuel Hôtel Lavaux), le Cercle de l’Ermitage à Epesses (mieux connu sous le nom de «Vieux-Moulin») qui après moult dérives mobilisant de fausses poutres, du crépi à gros grain et du fer forgé a bénéficié d’une réhabilitation « à l’identique », c’est-à-dire tel que Sartoris l’avait conçu en 1935. Mentionnons encore la Villa De Grandi à Corseaux, l’église de Lourtier (Val de Bagnes) la première église moderne construite en montagne, ainsi que la Maison du Peuple à Vevey (bâtiment de l’actuel Cinéma Rex).